Natif de Montréal, je suis un produit culturel de mon époque, imprégné des souvenirs de la Guerre froide, de la course à l’espace, et de l’embargo sur le pétrole. Depuis mon plus jeune âge, j’ai été fasciné par l’art et la technologie. Je me rappelle encore le moment où, à neuf ans, j’ai créé un masque à gaz en carton lors d’un cours d’art plastique. Cette expérience précoce a marqué le début de mon voyage artistique.

Une autre anecdote qui me revient en mémoire est celle de l’été où j’ai assemblé ce qui ressemblait à un satellite spatial en utilisant des débris de bois et des objets trouvés dans notre cour. Des décennies plus tard, j’ai réalisé que ces créations rappelaient étrangement les sculptures naïves des tribus dites de ‘culte-cargo’ qui fabriquaient des avions monomoteurs à partir de matériaux rudimentaires.

Plus tard, dans les années 1980, j’ai poursuivi des études en peinture et en sculpture à Montréal. Cette période a marqué le début de mon exploration artistique. Après avoir étudié et expérimenté, j’ai eu l’opportunité de partir pour Houston, au Texas, en tant qu’artiste en résidence, grâce à une invitation du musée des Beaux-Arts de la ville.

Depuis mon retour à Montréal, j’ai continué à développer des thèmes et des styles qui sont devenus des signatures clés de mon œuvre artistique. Mon travail se concentre sur des sujets tels que les personnages mutés, les paysages apocalyptiques, les réminiscences de la Guerre froide, la course spatiale, la réalité techno-militaire-industrielle, le surnaturel, et les appareils hybrides techno-périphériques, pour n’en citer que quelques-uns.

J’ai toujours été préoccupé par les effets secondaires incompréhensibles, inutiles et destructifs d’une technologie incontrôlable, produite par une société obsédée et hypnotisée par le progrès technologique. Mon art expose les revers de la médaille, les conséquences des avancées technologiques dans un monde de plus en plus dépendant de la technologie.

Au fil des années 1990, j’ai continué à travailler dans les médias traditionnels, mais je me suis également laissé séduire par l’imagerie numérique et l’animation 3D. Mon immersion dans le monde de l’animation 3D, notamment en travaillant pour Softimage, a été une période intense, presque comparable à une phase “Darth Vader” de ma vie. J’ai vécu et respiré l’informatique et la 3D vingt-quatre heures par jour. Pourtant, cette expérience a profondément influencé mon art et l’a dirigé vers de nouveaux horizons.

Ainsi, en tant qu’artiste, je me considère comme un produit de mon époque, façonné par l’histoire, la technologie, et mes propres expériences. Mon travail artistique est une réflexion sur notre société, ses excès technologiques et ses conséquences, le tout exprimé à travers des formes artistiques variées, de la peinture à l’animation 3D. Mon parcours artistique est un voyage continu, une exploration des mystères de notre temps.

Atelier (Le Seigneur Dhanvantari

 

 

Pierre Duranleau – Montréal

Bio: English

Publications

Everything is Art Issue-V (p.67.) (Accès limité)

Profile FilterForge

 

 

Back to/Retour à About/Sur

Views: 10

Partagez - Share
Close Menu